«UN VOLCAN SUR LES TOITS DE PARIS»

                                 de Christine Matos /Création 2013/2014 - El Salvador

 

Synopsis:

 

«Un volcan sur les toits de Paris» met en scène CONSUELO SUNCIN une femme exceptionnelle née en 1901 à Armenia, province de Sonsonate à EL SALVADOR, qui épousera un jour Antoine de Saint Exupéry.

Comment cette «Shéhérazade des Tropiques», la «Pimprenelle», la «Chelito» de ses différents maris ou amants, réussira-t-elle à devenir la mère inspiratrice du «Petit Prince»?

Ce dernier revit dans la peau de Princia, une «sorte de princesse des temps modernes», née dans un quartier défavorisé de San Salvador. Princia va se trouver face à face avec un être qui va changer sa vie. Par son ingéniosité et son intelligence, elle va se sauver, sortir de la médiocrité environnante qui la dévore. 

 

 Mise en scène:

 

Deux histoires se tricotent de manière subtile, bien qu'elles se situent à des époques différentes.

La première se déroule au début du XX ème siècle et trace la vie de Consuelo dans ce Paris que de grands intellectuels et artistes d’Amérique Latine comme le mexicain Vasconcelos ou le guatémaltèque Gomez Carrillo ont admiré, à Buenos Aires où Consuelo fait la connaissance d'Antoine, à Oppède dans le Vaucluse où elle se réfugie pendant la guerre, à New York où voit le jour «le Petit Prince».

La deuxième, comme un témoignage vivant, parle du Salvador d'aujourd'hui qui, haut-de-là de la violence, l'angoisse de revivre un tremblement de terre ou une éruption volcanique, veut montrer qu'à travers des êtres tels que Princia tout espoir est permis, tout est possible.

La Consuelo du 20 ème siècle et la Princia du 21 ème siècle qu'ont-elles en commun?

Sans aucun doute, la rage de vivre malgré toutes les vicissitudes, le désir de découvrir des hommes et des femmes qui vont leur permettre de «grandir», de se rendre compte qu'en luttant, certes dans un monde hostile, elles arriveront enfin à se créer un espace où elles pourront être reconnues voire même être admirées. 

Chez elles c'est le combat, bien connu chez les latinos-américains, entre Eros et Thanatos qui prédomine et qui les pousse dans leurs excès.

Une mise en scène qui donne place à des personnages qui vivent leurs traumatismes, leurs angoisses mais aussi leurs joies, leurs débordements, tantôt avec maladresse et incrédulité, tantôt avec volupté et sensibilité exacerbées, mais toujours avec sincérité.

Des images fortes pour traduire ce «réalisme merveilleux», si cher aux «latinos», dont parlait André Breton, avec des moments où les corps en mouvement traduisent les états d’âme d'une Consuelo amoureuse au delà du raisonnable, d'un Antoine fou d'absolu, d'une Princia traquée par la peur.

Mais aussi des éclats de rires, des ébats, des émotions fortes pendant les instants de bonheur partagé, qui font respirer la pièce.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Christine Matos

 

Les comédiens

LINNET LUJÁN (Cuba/El Salvador) dans les rôles de:

  • Consuelo Suncin
  • Princia

 

RENE LOVO (El Salvador) dans les rôles de:

  • Antoine de Saint Exupéry
  • Vasconcelos, Gomez Carillo, Rigo, le majordome
  • Directeur de théâtre

 

Direction / Mise en scène

CHRISTINE MATOS (France/Puerto Rico)

  • Direction artistique
  • Sélection de musiques, plan de feux, scénographie
  • Mise en scène collective

 

FaLang translation system by Faboba

 

Armenia - ville natale de Consuelo